Présentation du réseau des Stoppeurs Volontaires

Dans la perspective de la Semaine Européenne de la Mobilité, du 16 au 22 septembre, se constitue en Ariège, à l'initiative de plusieurs associations, le Réseau des Stoppeurs Volontaires. C'est un réseau de citoyens qui s'organisent pour proposer un mode de déplacement simple et auto-géré qui devrait permettre de réduire le nombre de véhicules circulant sur les routes tout en développant la convivialité et la solidarité.

Il s'agit donc bien de réhabiliter la pratique de l'auto-stop qui, pour beaucoup, est réservée aux jeunes, aux vacanciers et aux personnes en difficulté. Pour celà, il faut lever un des prinvipaux obstacles qui est, pour l'instant, l'impossibilité de garantir la durée d'un déplacement. Cependant si, grâce à la campagne médiatique qui va accompagner cette semaine de la Mobilité, on arrivait à convaincre 10% des automobilistes, les temps d'attente deviendraient inférieurs à la minute.

Le deuxième obstacle est que, pour la plupart des gens, même convaincus de la nécessité de réduire la circulation automobile, il est plus facile de prendre un stoppeur que de laisser son véhicule et faire du stop soi-même. Et pourtant, il s'agit bien là d'être, tour à tour, stoppeur et conducteur. La Semaine de la Mobilité va donc servir, dans un premier temps, à donner à l'acte de "faire du stop" une couleur citoyenne.

La planète étouffe, le climat se dérègle: il en va de notre responsabilité à tous de modifier nos comportements d'automobilistes. Si, au lieu de 1 ou 2 occcupants en moyenne par véhicule, on était 3 ou 4, l'objectif de division par 4 des émissions de gaz à effet de serre dues aux transports individuels serait vite atteint.

Les autres avantages sont mulitples: baisse significative des budgets déplacement des famillles, durée de vie des voitures quadruplée, pollution à l'ozone inexistante, développement du lien social permettant la restauration de la confiance et de l'entraide, possibilité pour les vacanciers de se déplacer rapidement en rencontrant la population locale, moyen de transport particulièrement adapté aux territoires ruraux et aux petites villes... Toutes choses qu'il faut mettre en balance avec les freins culturels légitime qui existe vis à vis de l'auto-stop.

C'est pourquoi les Stoppeurs Volontaires vont mettre à la disposition du public deux types de matériel: un autocollant (La planète dit 'Pouce' / Le climat dit 'Stop') à poser à l'arrière du rétroviseur de droite pour les voitures et un livret cartonné qui servira à la fois de moyen de reconnaissance pour les stoppeurs et d'informations pour le public.

L'initiative ariégeoise est inspirée du réseau existant dans la Drôme.

A bientôt pour plus d'informations....

Logo des Stoppeurs Volontaires